Edito

Editorial
Par le Pr Gabriel Choukroun (Amiens) le 06-06-2017
Chers Amis,

Le congrès de l’ERA-EDTA a refermé ses portes mardi, ce fut une très belle réunion. De très nombreuses communications de mise au point et d’importants travaux originaux ont été présentés pendant ces rencontres européennes. Lire la suite
Accéder à tous les éditoriaux

Zoom

Devenir à long terme de 145 patients ayant une néphropathie à IgA supposée bénigne Par le Dr Pierre Bataille (Boulogne-sur-Mer), le 06-06-2017
Le pronostic de la néphropathie à IgA est variable et dépendant des caractéristiques cliniques au moment du diagnostic et des données de l'histologie.
Toutes les études rapportées (...) Lire ce zoom
Accéder à tous les zooms

Comité de rédaction

Directeur de la publication: Thierry Klein

Directeur des rédactions: Dr Caroline Reitz

Coordinateur:

Pr Gabriel Choukroun (Amiens)

Médecins rédacteurs:

Dr Pierre Bataille (Boulogne-sur-Mer)
Dr Philippe Chauveau (Bordeaux)
Pr Bruno Moulin (Strasbourg)
Dr Pablo Antonio Ureña Torres (Saint-Ouen)

Les derniers articles scientifiques

Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Néphrologie clinique
Utilisation du rituximab dans les fibroses péritonéales associées à une péri-aortite, en l'absence de syndrome hyper-IgG4 : une série de 16 patients
Dr Pierre Bataille, Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer le 6-06-2017
La fibrose rétro-péritonéale est une maladie à évolution lente, d'étiologie inconnue, caractérisée par la déposition de tissu fibreux dans l'espace rétropéritonéal, comprimant les uretères, les grands vaisseaux, le canal biliaire et d'autres structures.
Dialyse
L'impact du traitement par ételcalcetide sur la concentration de FGF23 chez les patients hémodialysés avec hyperparathyroïdie secondaire
Dr Pablo Antonio Ureña Torres, Clinique du Landy - Saint-Ouen le 6-06-2017
Les premières études avec le calcimimétique oral, cinacalcet, avaient montré une diminution d'environ 50% de la concentration sérique du FGF23 après un an de traitement. Dans cette étude, les auteurs ont repris les données combinées de deux études avec le calcimimétique injectable, l'ételcalcétide,
Dialyse
La baisse du micro ARN-145 aggrave non seulement les calcifications vasculaires induites par l'hyperphosphatémie dans la maladie rénale chronique, mais compromet également l'état vasculaire très tôt dans la maladie urémique
Dr Pablo Antonio Ureña Torres, Clinique du Landy - Saint-Ouen le 6-06-2017
Chez les patients atteints de maladie rénale chronique (MRC), l'hyperphosphatémie aggrave le risque de calcification vasculaire en augmentant la sévérité de l'hyperparathyroïdie secondaire et l'inflammation systémique et en induisant directement la différenciation ostéogènique des cellules musculaires lisses vasculaires (VSMC).
Néphrologie clinique
Intérêt de l'Avocapan, un inhibiteur du récepteur du C5A, dans la néphropathie à IgA
Dr Pierre Bataille, Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer le 6-06-2017
Dans la physiopathologie des vascularites à ANCA, le rôle délétère de l'activation de la voie alterne du complément est bien établi. Dans les néphropathies à IgA il semble qu'également, l'activation de cette voie du complément joue un rôle physiopathologique important.
Néphrologie clinique
Glomérulonéphrite proliférative associée aux dépôts monoclonaux d’immunoglobulines
Dr Pierre Bataille, Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer le 6-06-2017
Au sein des néphropathies glomérulaires associées aux gammapathies monoclonales, on distingue celles à dépôts organisés d'immunoglobuline (Ig) monoclonale  et celles à dépôts non organisés. Parmi ces dernières, les glomérulonéphrites prolifératives sont décrites depuis quelques années.
Dialyse
Traitement de l’hyperkaliémie par le Patiromer chez le patient MRC stade 3-5
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 6-06-2017
Le pourcentage de patients présentant une hyperkaliémie augmente avec le stade de l'IRC et peut limiter l'utilisation de médicaments recommandés comme les bloqueurs du SRA (SRAi).
Dialyse
Balance calcique au cours de la dialyse avec bain au citrate
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 6-06-2017
Depuis l'introduction des bains sans acétate, remplacé par du citrate, quelques publications (discordantes) montrent que les bains au citrate pourraient avoir un avantage sur la tolérance, la coagulation dans le dialyseur et l’inflammation chronique.
Dialyse
Le déficit en vitamine K est-il associé aux calcifications vasculaires ?
Dr Pablo Antonio Ureña Torres, Clinique du Landy - Saint-Ouen le 5-06-2017
Selon le Pr Leon Schurgers, le nom de vitamine K viendrait de la lettre « K » pour « koagulation ». Ce macronutriment a été découvert en 1943 par Dam et Doisy, ce qui leur a valu l'obtention du prix Nobel. Il existe deux formes principales de vitamine K, la vitamine K1 ou phylloquinone et la vitamine K2 ou menaquinone.
Transplantation
Peut-on prédire le risque de MRC séquellaire à l'admission d'un patient atteint de SHUa ?
Pr Bruno Moulin, Nouvel Hôpital Civil - Strasbourg le 5-06-2017
La maladie rénale chronique (MRC) est une complication fréquente et grave du syndrome urémique hémolytique atypique (SHUa). Des marqueurs biologiques fiables ne permettent pas un diagnostic rapide et précis de SHUa, alors qu'une thérapie ciblée hautement efficace est disponible.
Néphrologie clinique
Observance médicamenteuse des patients ayant en apparence une hypertension réfractaire : données provenant de l'essai SYMPATHY
Dr Pierre Bataille, Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer le 5-06-2017
Le bénéfice de la dénervation sympathique rénale pour améliorer le contrôle de la pression artérielle (PA) reste controversé, les premières études non contrôlées montrant une efficacité spectaculaire, les essais les plus récents randomisés ne confirmant l'efficacité de la technique.
Néphrologie clinique
Immunomodulation synergique des cellules B par l'association Rituximab et Belimumab dans le lupus érythémateux disséminé. L'étude SYNBIOSE Proof-Of-Concept
Dr Pierre Bataille, Hôpital Docteur Duchenne - Boulogne-sur-Mer le 5-06-2017
Dans la physiopathologie du lupus érythémateux disséminé (LED), la dysrégulation des cellules B joue un rôle important. Dans cette étude, les auteurs ont utilisé l'association Rituximab et Belimumab chez des patients ayant un LED sévère et réfractaire au traitement immunosuppresseur classique.
Dialyse
Régime méditerranéen : quel intérêt dans la MRC ?
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 5-06-2017
Dans les pays industrialisés, il existe une augmentation constante de la prévalence des maladies chroniques et en particulier cardio-vasculaires. Parmi les facteurs d'augmentation du risque, 6/7 sont modifiables par une approche nutritionnelle, une meilleure qualité de vie ou une augmentation de l'activité physique.
Dialyse
Thiosulfate de Sodium dans les calcifications vasculaires en hémodialyse
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 5-06-2017
Les calcifications vasculaires sont un risque connus de morbi-mortalité. Dans la calciphylaxie le Thiosulfate de Sodium (STS) est utilisé. Cette étude randomisée vise à évaluer l'intérêt du STS chez le patient hémodialysé sur la progression des calcifications vasculaires.
Dialyse
La dégradation des protéines dans des cellules musculaires en culture (en milieu non-urémique) est identique chez le patient MRC et les contrôles
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 5-06-2017
Les patients atteints de MRC présentent une anomalie de fonction des cellules musculaires. Celle-ci est associée à la sarcopénie de la MRC. Les études chez l'animal montrent qu'il existe une dégradation des protéines musculaires en cas d’IRC. Peu d'études ont été réalisées chez l'homme.
Dialyse
Benchmarking : mesurer la qualité d'un produit, le comparer aux autres dans le but d'une amélioration. Nécessite des outils validés et faciles à utiliser.
Dr Philippe Chauveau, CHU - Bordeaux le 5-06-2017
Est que la qualité de vie (QoL)  est souvent évaluée en néphrologie ?
Contrairement au cancer les registres sont moins fréquents et pas toujours obligatoires.
Dialyse
Epidémiologie et MRC-TMO – Partie 1
Dr Pablo Antonio Ureña Torres, Clinique du Landy - Saint-Ouen le 5-06-2017
Nous résumons ici en quelques lignes les principaux messages de la session du dimanche matin consacrée à l’épidémiologie de la maladie rénale chronique et les troubles minéraux et osseux (MRC-TMO).
Dialyse
Epidémiologie et MRC-TMO – Partie 2
Dr Pablo Antonio Ureña Torres, Clinique du Landy - Saint-Ouen le 5-06-2017
Le Dr Gorriz a fait une revue générale sur les effets bénéfiques rapportés pour plusieurs dérivés actifs de la vitamine D sur la mortalité des patients dialysés. Puis, il démontre que dans COSMOS, le traitement par n'importe quel dérivé actif de la vitamine D ou par du cinacalcet est associé significativement à une meilleure survie.
Transplantation
La Voclosporine dans le traitement de la néphropathie lupique : un nouvel inhibiteur de calcineurine préservant la fonction rénale, la pression artérielle et les électrolytes
Pr Bruno Moulin, Nouvel Hôpital Civil - Strasbourg le 4-06-2017
La Voclosporine (VCS) est un nouvel inhibiteur de calcineurine (iCN) testé dans le traitement de maladies auto-immunes telles que la néphrite lupique (NL). La structure unique de VCS permet une faible variabilité de sa pharmacocinétique et de sa pharmacodynamie,
 

{{ 'santor.envoieemailencour'|trans }}